Frédéric Martin rend la neige accessible - Ce trentenaire a inventé deux modes d... | Jeunes FC

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Votre email





 selectionner
Lire aussi | Détail article
Frédéric Martin rend la neige accessible
Frédéric Martin rend la neige accessible
Ce trentenaire a inventé deux modes de déplacements pour handicapés sur la neige et la glace : la Lugicap et la Lugiglace.
330
Recherchez une annonce  
Pour consulter les annonces,
cliquez sur un onglet rouge.
 
C’est d’abord pour son usage personnel que ce jeune homme de Buthiers (Haute-Saône) a mis au point la première Lugicap. « J’ai créé une luge pour mon fauteuil roulant en 2004. A la base du concept, il y a deux skis et un réglage central pour adapter le fauteuil. Cela m’est venu lors d’un séjour dans une station de ski : pour certains déplacements, par exemple pour aller du parking aux pistes, il fallait qu’on me porte. Cela ne me plaisait pas alors j’ai imaginé cette luge permettant au fauteuil de se déplacer sur la neige ». Rapidement, le concept interpelle et on lui conseille de le commercialiser. Pas évident, même si Frédéric Martin est dessinateur industriel. « C’est une chose de faire un produit pour soi, mais de là à le commercialiser, il y a un vrai pas à franchir ». L’idée est pourtant lancée et comme il n’est pas avare de volonté, il s’inscrit au concours Lépine 2006 et présente Lugicap au salon de l’invention. Entretemps, il a amélioré l’objet - ce qu’il ne cesse de faire depuis. Résultat, il reçoit la médaille du ministère de l’Intérieur. « Je me suis vraiment décidé à industrialiser suite à ça. Ce n’était pas le plus facile. Il fallait choisir des matériaux et des réglages qui s’adaptent à tous les fauteuils existants et respecter un cahier des charges fixé : avoir un produit discret, qui soit maniable (il pèse 8,5 kg), avec un certain design. Il y avait plein de problèmes à résoudre et comme il n’y avait pas d’antécédent, je ne pouvais pas me reposer sur quelque chose de tangible ». Aidé par son père, il le peaufine, l’améliore et parvient à un équipement qu’il assure facile d’utilisation. « Il n’y a pas de gros réglage, tout se fait sans clé, on s’en sort en 5 à 10 mn ». Il le dépose à l’Inpi (protection industrielle) il y a un an… accompagné d’une autre création, la Lugiglace. Car entretemps le bouche à oreille fonctionne et la mairie de Valenciennes le contacte pour équiper une patinoire artificielle. « Cela m’intéressait mais il fallait reconcevoir le concept pour la glace et intégrer de vrais patins. C’était réjouissant de savoir que les responsables d’une patinoire nouvelle, avec la volonté d’être à la pointe, étaient intéressés. Le directeur était dubitatif mais il a été conquis lors de la démonstration ». Alors que Lugicap est plutôt destiné aux particuliers, la Lugiglace fait figure d’équipement collectif intéressant. Après Valenciennes, les patinoires de Dijon, St-Quentin, Metz et l’IME de Besançon ont passé commande. Soutenu dans toutes ses démarches par Plimétal, l’entreprise haut-saônoise où il travaille, Frédéric Martin a créé la société FM Concepts, « pour faire vivre le concept plutôt que faire de l’argent dessus ». Et si sa motivation a porté le projet, il ajoute que c’est « l’association de plusieurs éléments et de rencontres qui fait que cela a pu voir le jour ».

Stéphane Paris

Pour en savoir plus : www.lugicap.com
FM Concepts, 2 rue de la Fontaine, 70190 Buthiers, 03 84 91 72 72




  VOIR LES COMMENTAIRES [0] 
  LAISSER UN COMMENTAIRE
ACCUEIL QUI SOMMES-NOUS ? INFOS LÉGALES CONTACT VERSION MOBILE  
site internet réalisé par Amenothès Conception