Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Votre email





 selectionner
Lire aussi | Détail article
Dans la Bulle
Dans la Bulle
Initiative remarquable de l'Addim 70, cette structure de spectacles itinérants va parcourir la Haute-Saône. Débuts à Montbozon.
342
Recherchez une annonce  
Pour consulter les annonces,
cliquez sur un onglet rouge.
 
Comment proposer une offre culturelle de proximité en milieu rural, dans des bassins à faible densité démographique ? Question comme une sorte de quadrature du cercle à laquelle l'Addim 70 s'attache à trouver des réponses depuis 1983. Sa mission : à la fois pôle ressource et porteur de projets en développement dans le domaine culturel. «Nous sommes très présents dans le monde rural explique Fabrice Creux, le directeur. On a notamment enclenché des collaborations avec des communautés de communes souvent en termes d'éducation artistique mais on est confrontés à l'absence de lieux d'accueil. On ne peut pas construire dans chaque commune des structures permanentes. La Bulle permet de répondre à nos besoins, dans une approche éphémère».

La Bulle : une salle de spectacle itinérante gonflable de 300 m2 et 8 m de haut pouvant accueillir 160 personnes. Elle a été inaugurée en octobre dernier mais connaît ses véritables débuts actuellement, avec une implantation du 23 avril au 2 mai à Montbozon. Elle sert d'écrin à de la chanson, de la danse, du théâtre. Des spectacles scolaires et tous publics proposés notamment par des artistes associés au projet de l'Addim depuis le mois d'octobre : le chanteur Polo et la compagnie Pernette (danse). A géométrie variable, pouvant être adaptée à une grande diversité de formules, la Bulle peut accueillir tout type de spectacle vivant mais aussi du cinéma (une séquence de courts métrages est prochainement programmée à Gy). «Elle est plutôt faite pour des petites formes. Elle vient en complément des,équipements plus grands qui existent précise Fabrice Creux. On doit être cohérent par rapport aux besoins des territoires : c'est une structure légère, sur tous les plans, y compris financièrement».
La Bulle a coûté 400 000 euros, y compris les équipements intérieurs et la remorque pour la transporter (financement : Europe, Etat, Région, Conseil général de Haute-Saône). Pour la monter, 5 personnes pendant 2 jours suffisent. Pour l'éclairage, des projecteurs Led basse consommation, une première dans le monde du spectacle. La conception est due à l'agence de spectacle vivant Scène&Act et à l'architecte couturier Hans Walter Muller, qui fabrique des structures gonflables depuis 40 ans. «On voulait un concept léger et innovant, avec un rapport équilibré de la salle à la scène et de l'artiste au public. Et cela fonctionne, les artistes s'y sentent bien. C'est prometteur, on a encore des choses à découvrir» pense Benoît Colardelle, directeur technique de Scèn&Act. «Son architecture, son adaptabilité donnent beaucoup de possibilités que l'on va découvrir à l'usage confirme Fabrice Creux. On a déjà eu de belles surprises par exemple lorsqu'on a fait un concert en spatialisant le son».

Stéphane Paris

www.addim-haute-saone.fr





  VOIR LES COMMENTAIRES [0] 
  LAISSER UN COMMENTAIRE
ACCUEIL QUI SOMMES-NOUS ? INFOS LÉGALES CONTACT VERSION MOBILE  
site internet réalisé par Amenothès Conception